Les enfants préfèrent rester devant des écrans que manger des bonbons

D'après une étude récente réalisée par le groupe américain Norton by Symantec, les enfants sont davantage accros aux écrans qu'aux sucreries ; ils passent aujourd'hui davantage de temps devant des écrans mobiles qu'à jouer dehors.

L'étude, réalisée auprès de 6 986 personnes vivant dans 10 pays européens, révèle cette addiction inquiétante. 

Les enfants européens passent quotidiennement une moyenne de deux heures trente de leur temps libre sur des appareils mobiles (smartphones ou tablettes), soit plus d'une demi-heure de plus que le temps moyen passé à jouer à l'extérieur. Les enfants Britanniques sont les champions en la matière, avec près de trois heures par jour d’activité sur leurs terminaux mobiles. À l'opposé, les enfants espagnols sont les moins intéressés par les écrans : ils y passent "seulement" trente minutes par jour.

Les résultats ont par ailleurs montré que les parents français se sentent coupables de passer trop de temps en ligne en présence de leurs enfants : 61 % culpabilisent et pensent qu'ils affichent un mauvais exemple en faisant cela. 30 % d’entre eux se seraient même fait déjà fait reprimandé par leurs enfants. 

Des avis partagés sur l’usage des appareils mobiles par leurs enfants

Près de la moitié des parents pensent que les technologies et appareils mobiles peuvent être bons pour les enfants en matière de résolution de problèmes et d’apprentissage (44 %), de créativité (45 %) et de bien-être (42 %). 74 % d’entre eux affirment même qu'avoir leurs propres appareils rend les enfants plus responsables.  

Ils ne sont néanmoins pas dupes de l’impact négatif que l’utilisation abusive de ces appareils peut provoquer. Ils s’inquiètent ainsi de l’influence des smartphones et tablettes sur la qualité du sommeil (58%) mais aussi les relations sociales (44%), le niveau d’énergie (42%) et la santé mentale (33%) de leurs enfants.

L'enquête montre aussi que les parents digital natives sont les plus conscients du "danger" des nouvelles technologies : les parents les plus stricts sont les moins âgés (75%)  et aussi ceux qui ont les enfants les plus jeunes (74%) : « Ces groupes sont plus susceptibles de se montrer sévères par rapport aux parents plus âgés (59 %) et à ceux ayant des enfants plus grands (53 %) ».

Des parents qui ont besoin d'aide

Les familles ont aujourd'hui du mal à imposer de bonnes habitudes vis-à-vis des écrans. 

Près de la moitié des parents (49 %) affirment vouloir fixer des limites et exercer leur autorité en matière d’utilisation d’appareils connectés, mais ne savent pas comment faire et se retrouvent fort dépourvus au moment de fixer des règles sur le temps passé devant les écrans

Il doivent faire face à ces nouvelles contraintes liées aux nouvelles technologies alors que la plupart d'entre eux n'ont pas grandi avec des appareils connectés.


 A quel âge donneriez-vous son premier appareil à votre enfant ?

5/5 (3 votes)
Monica LR

Monica LR

Animatrice de communautés et rédactrice web.
"Il ne suffit pas de parler, il faut parler juste." (W. Shakespeare)

Commentaires

Ajouter un commentaire

To prevent automated spam submissions leave this field empty.