Eté 2020 : vers des vacances apprenantes

Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé un budget de 200 millions d’euros pour permettre à un million d’enfants d’avoir des « vacances épanouissantes et éducatives, entièrement gratuites pour les familles les plus modestes, dont les enfants seront prioritaires », et rattraper pendant l’été 2020 le retard accumulé depuis le début du confinement lié au coronavirus.

Dispositif « écoles ouvertes »

Parmi les opérations mises en place, le dispositif des « écoles ouvertes », qui existe déjà dans les quartiers prioritaires et que le gouvernement veut étendre aux villes et aux territoires ruraux.

Le ministre compte sur l’ouverture estivale de 2 500 établissements scolaires, de la primaire au lycée, dans les villes et les territoires ruraux, pour des activités de soutien scolaire auprès de 400 000 élèves.

En pratique, l'école sera ouverte et permettra dans un grand nombre de cas d’avoir des activités quotidiennes. L’objectif étant de permettre aux élèves de rattraper les lacunes dues à l’enseignement à distance pendant le confinement et empêcher certains de décrocher.

Le dispositif sera mis en place sur la base du volontariat des communes et des enseignants : « Il nous faudra 25 000 enseignants, soit cinq fois plus qu’aujourd’hui », estime Jean-Michel Blanquer, qui affirme « compter sur la mobilisation » des partenaires associatifs de l’Éducation nationale « comme sur celle des professeurs ».

Colos apprenantes 

Les « Colos apprenantes » se dérouleront pendant les congés d’été : du 4 juillet au 31 août 2020.

Le gouvernement souhaite financer 250 000 départs en colonies de vacances « apprenantes », dont « 200 000  places réservées à des jeunes issus des quartiers prioritaires de la ville ».

Les publics prioritaires seront les enfants et les jeunes scolarisés (3 à 17 ans), en priorité mais non exclusivement domiciliés en quartiers politique de la ville ou en zones rurales, issus de familles isolées ou monoparentales ou en situation socio-économique précaires ou enfants en situation de handicap ou enfants de personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire ou de familles ne disposant pas de connexion Internet suffisante pour l’enseignement à distance. Une attention particulière sera donnée aux mineurs accompagnés par la protection de l’enfance.

Une aide de l’Etat pouvant atteindre 80 % du coût du séjour (plafonnée à 400 € par mineur et par semaine) sera versée aux collectivités partenaires pour permettre à 250 000 enfants et jeunes de partir dans ces séjours labellisés.

Le dispositif colos permet deux modalités d’inscription aux séjours :

- Soit via les collectivités partenaires, avec une prise en charge financière spécifique pour les publics prioritaires (décrocheurs, zones politiques de la ville ou rurales, familles mono parentales…) Dans ce cas, l’inscription est réalisée par la collectivité. Il faut, si l’on pense relever de ce dispositif, prendre l’attache du service jeunesse de sa commune.

- Soit directement par les familles

Pour en savoir plus et voir la carte interactive recensant les différentes « colos apprenantes », cliquez- ici.


Pour en savoir plus sur le dispositif : Été 2020 : des vacances apprenantes pour un million d'enfants

5/5 (2 votes)
Monica LR

Monica LR

Animatrice de communautés et rédactrice web.
"Il ne suffit pas de parler, il faut parler juste." (W. Shakespeare)

Commentaires

Ajouter un commentaire

To prevent automated spam submissions leave this field empty.