Dans cette école, l'empathie est enseignée aux élèves

Dans une école primaire de Bruxelles l'empathie est enseignée aux élèves.

Ils apprennent à exprimer leurs émotions, à comprendre et respecter les besoins de l'autre. Ils seront ainsi capables d'adapter leurs réactions et leur comportement en fonction des situations. 

Dans la classe d'Esma Saban, professeure de philosophie citoyenne, les élèves sont invités dès leur arrivée à saluer l'institutrice en exprimant leurs émotions par un indice : accolade, signe de tête, un pas de danse ou une poignée de main.

L'enseignante a également mis en place une activité novatrice avec ses élèves. Chacun d’eux doit choisir deux cartes qui représentent leurs émotions du moment puis deux autres pour qualifier leurs besoins. A partir de là, chaque enfant explique à la classe ses émotions et ses besoins.

Grâce à cette méthode, Esma a pu déceler des cas de harcèlement : "La carte de la peur, celle du besoin de sécurité ont permis de détecter très très vite des cas de harcèlement", explique Esma Sba, interrogée par RTL Belgique.

Pour en savoir plus, regardez ce reportage signé Brut :

Ce cours pourrait être généralisé dans les écoles belges mais il reste pour l'instant un projet expérimental largement inspiré du Danemark, un des pays le plus heureux au monde.

En effet dans le pays scandinave, l'empathie n'a plus de secret pour les jeunes. De 6 à 16 ans, les danois ont une heure de cours hebdomadaire d’empathie obligatoire par semaine, et ce depuis une loi de 1993. 

5/5 (2 votes)
Monica LR

Monica LR

Animatrice de communautés et rédactrice web.
"Il ne suffit pas de parler, il faut parler juste." (W. Shakespeare)

Commentaires

Ajouter un commentaire

To prevent automated spam submissions leave this field empty.