Bac 2021 : vers un Grand Oral qui compterait 5% de la note finale ?

Le Grand Oral, la seule épreuve du nouveau bac maintenue, avec la philosophie, fait beaucoup parler d'elle ces derniers jours.

Il faut dire qu'entre reconfinement, fermetures des lycées, classes en distanciel et à distance, certains lycéens de ne se sentent pas prêts du tout.

Alors que certains réclament l'annulation de l'épreuve, selon une information du Parisien, le ministère de l'Education nationale réfléchirait lui à baisser le coefficient du grand oral. 

Ainsi, cette nouvelle épreuve, qui vaut aujoud'hui 10% de la note finale, pourrait être ramenée à 5%. 

"Cela permettrait à la fois de maintenir le grand oral, une épreuve intelligente pour les lycéens, car c’est la première, dans leur cursus, qui leur permet de prendre la parole devant un jury. C’est un moment important avant leur entrée dans le supérieur. Et en divisant par deux son poids dans la notation, on enlève du stress, on prend en compte le fait que l’année a été particulière et la préparation du grand oral, chahutée. Leur note au bac est ainsi davantage axée sur les spécialités évaluées au contrôle continu, et sur l’épreuve de philo. C’est quand même mieux que d’annuler purement et simplement le grand oral", a confié, le 12 avril, au quotidien une source proche du dossier.

Pour rappel, le Grand Oral est un exposé et un échange avec un jury, qui dure 20 minutes. La présentation porte sur une question étudiée pendant toute l'année par l'élève. En dernière partie, le candidat doit égalemen,t expliquer en quoi la question traitée éclaire son projet de poursuite d’études, voire son projet professionnel.

Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer défend cette épreuve et souhaite à tout prix la conserver et l'inaugurer cette année. C'est pour le gouvernement une épreuve très utile car elle "permet au candidat de montrer sa capacité à prendre la parole en public de façon claire et convaincante. Elle lui permet aussi de mettre les savoirs qu’il a acquis, particulièrement dans ses enseignements de spécialité, au service d’une argumentation". 

Un comité de suivi de la réforme du baccalauréat doit se réunir, avant le 3 mai, avec les organisations syndicales, afin d’évoquer d’éventuelles adaptations de l’épreuve, selon l’évolution de la situation sanitaire.  A suivre...


Sur le même sujet :
Bac : zoom sur le grand oral
Se préparer à l'oral : trois exercices pour mieux gérer le stress
Nouveau bac : quelles spécialités choisir selon son projet d’orientation ?
Comment calculer sa moyenne pour le nouveau bac ?

5/5 (1 vote)
Monica LR

Monica LR

Animatrice de communautés et rédactrice web.
"Il ne suffit pas de parler, il faut parler juste." (W. Shakespeare)

Commentaires

Ajouter un commentaire

To prevent automated spam submissions leave this field empty.