Bac 2021 : les épreuves d’évaluation communes annulées

Le ministre de l’Education nationale Jean Michel Blanquer a annoncé jeudi 5 novembre que les épreuves d’évaluation communes (anciennement appelées E3C) de première et de terminale, pour l’année scolaire 2020-2021, sont annulées.

Elles seront remplacées par du contrôle continu grâce à la prise en compte des notes du bulletin scolaire.

Une décision prise « pour tenir compte des conséquences de la crise sanitaire sur les conditions de préparation du baccalauréat général et technologique, et afin de privilégier le temps d’apprentissage des lycéens dans cette période fortement contrainte pour leur progression et l’acquisition de nouvelles connaissances », explique le ministère dans un communiqué. 

Cette mesure concerne tous les élèves de terminale inscrits pour la session 2021 et également tous les élèves de première inscrits à la session 2022, « pour les évaluations communes prévues cette année scolaire », souligne le ministère.

Enseignements concernés

Cette mesure concerne les matières suivantes : 

  • L’histoire-géographie
  • Les langues vivantes
  • La spécialité qui n’est pas poursuivie en terminale
  • Pour la voie technologique, les mathématiques
  • Pour la voie générale, l’enseignement scientifique

Pour rappel, ces épreuves d’évaluation communes devaient débuter en mars 2021. Les notes du bulletin scolaire en contrôle continu seront donc prises en compte à la place.

Les épreuves terminales de spécialité maintenues en mars prochain

Certaines épreuves devraient toutefois avoir lieu en mars prochain.

Celles de terminale sur les enseignements de spécialité sont en effet maintenues, « mais leurs modalités sont adaptées pour tenir compte du contexte sanitaire » pour permettre ainsi la prise en compte des notes obtenues aux épreuves de spécialité au sein de Parcoursup, dont le calendrier sera inchangé.

Toutes les disciplines concernées proposeront deux sujets ou des exercices au choix afin de couvrir l’ensemble des thématiques étudiées 

Les candidats qui ne pourraient participer à ces épreuves de spécialité en mars, « pour cause de force majeure », pourront prendre part aux épreuves de remplacement, au mois de juin.

5/5 (2 votes)
Monica LR

Monica LR

Animatrice de communautés et rédactrice web.
"Il ne suffit pas de parler, il faut parler juste." (W. Shakespeare)

Commentaires

Ajouter un commentaire

To prevent automated spam submissions leave this field empty.