Rentrée scolaire 2019 : tout ce qu'il faut savoir

La rentrée scolaire 2019, dont la date officielle est le 2 septembre, approche ! Cette nouvelle année sera marquée par de nombreux changements, de la maternelle au lycée. 

Voici une liste - non exhaustive - de ce qui vous attend. 

  • L'instruction obligatoire dès 3 ans

C'est une première depuis 1882 : l'âge de la scolarité obligatoire est abaissé de 6 à 3 ans. Même si la plupart des élèves entrent à l'école à 3 ans (près de 98 %), l'instruction devient obligatoire pour les plus petits.

  • Des effectifs réduits en maternelle et en primaire

Les effectifs seront limités à 24 élèves maximum par classe pour toutes les grandes sections de maternelle et pour les CP et les CE1.

Les classes de grande section de maternelle dans les écoles REP (Réseau d’éducation prioritaire) et REP+ (Réseau d’éducation prioritaire renforcée) seront dédoublées comme les CP et les CE1. Les petits ne seront plus qu’une douzaine, ce qui réduit de moitié les effectifs par section.

  • Le nouveau baccalauréat

Les élèves qui entrent en première seront les tout premiers concernés par le nouveau bac de 2021. Ils n'auront plus à opter pour une filière L, S ou ES s'ils partent en voie générale en fin de seconde (soit en fin d'année scolaire 2018-2019). 

Désormais, place à trois «spécialités» à partir de la Première et jusqu'en Terminale. Au total, douze enseignements ont été proposés aux étudiants ayant terminé leur année de Seconde (en comptant «Biologie écologie», présent uniquement dans les lycées agricoles). 

Les élèves qui entrent en terminale cette année passeront eux le même bac que leurs aînés. 

  • Formation obligatoire de 16 à 18 ans

Les jeunes "décrocheurs" du système scolaire se verront proposer une formation ou un apprentissage de manière systématique, à partir de 2020. 

  • Les nouveautés sous le signe des changements sociétaux

- Drapeaux français et européen ainsi que la devise "Liberté, Egalité et Fraternité" et les paroles de l'hymne national devront obligatoirement être affichés dans les salles de classe.

- Droit à une scolarité sans harcèlement : le principe a été inscrit dans la loi. "Aucun élève ne doit subir, de la part d'autres élèves, des faits de harcèlement ayant pour objet ou pour effet une dégradation de ses conditions d'apprentissage susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité ou d'altérer sa santé physique ou mentale". Sensibilisation, prévention et sanctions sont donc au programme pour faire respecter ce droit.

- L'homoparentalité reconnue pour les formulaires scolaires. En plus des mentions "père" et "mère", les formulaires administratifs destinés aux parents d'élèves permettront de choisir "autre représentant légal". 

5/5 (1 vote)
Monica LR

Monica LR

Animatrice de communautés et rédactrice web.
"Il ne suffit pas de parler, il faut parler juste." (W. Shakespeare)

Commentaires

Ajouter un commentaire

To prevent automated spam submissions leave this field empty.