Mathématiques: le niveau des élèves de CM2 en baisse depuis 30 ans

Mathématiques: le niveau des élèves de CM2 en baisse depuis 30 ans

Entre 2007 et 2017, le niveau des élèves de CM2 en calcul a baissé, révèle une étude de la Depp, l’agence des statistiques du ministère de l’Education.

Cette étude, publiée en mars et relayée par Le Monde mardi 9 avril, reprend une enquête initiée en 1987, intitulée « Lire, écrire, compter », et passe au crible les résultats des élèves en additions, soustractions, divisions et problèmes sur quatre périodes : 1987, 1999, 2007, 2017.

L'étude avait déjà fait ressortir une forte baisse des performances des élèves entre 1987 et 1999. La tendance s'était même atténuée entre 1999 et 2007. Mais "dix ans plus tard, on assiste à une baisse des performances des élèves, moins marquée cependant qu'entre 1987 et 1999", souligne l'étude.

Des lacunes en division

Sur trente ans, les résultats indiquent une baisse générale des performances, que ce soit avec les additions, les soustractions, les divisions, les multiplications ou les problèmes.

- Pour les additions, les taux de réussite moyens s’élevaient à 90 % en 1987, à 77 % en 2007 et à 69 % en 2017.

- Pour les soustractions, les taux de réussite moyens s’élevaient à 83 % en 1987, à 64 % en 2007 et à 55% en 2017.

- Pour les problèmes, les taux de réussite moyens sont de 56% en 1987, 40% en 2007 et 32 % en 2017.

- Pour les divisions, la baisse est encore plus marquée : les taux de réussite moyens s’élevaient à 74 % en 1987, 43 % en 2007 et 37 % en 2017. Soit 20% de moins que trente ans auparavant.

Petit écart entre les filles et les garçons

Lors de chaque enquête, les garçons obtenaient en moyenne de meilleurs résultats que les filles. 

Toutefois 2017, l’écart se resserre de 3 points : le score moyen de 182 pour les garçons contre 179 pour les filles.


School photo created by freepik - www.freepik.com

5/5 (2 votes)
Monica LR

Monica LR

Animatrice de communautés et rédactrice web.
"Il ne suffit pas de parler, il faut parler juste." (W. Shakespeare)

Commentaires

Ajouter un commentaire

To prevent automated spam submissions leave this field empty.