Comment éviter de coller des étiquettes aux enfants

Les étiquettes, qu'elles soient positives ou négatives, sont bien trop souvent stigmatisantes et enferment les enfants dans une certaine vision d'eux-même : le casse-cou, la coquette, le timide, le gentil...

Elles forcent les enfants à se définir par ce qu’ils ne sont pas et par ce qui leur manque, au lieu de se connaître pour ce qu’ils sont réellement.

A force de dire à un enfant qu’il est râleur, qu’il est paresseux, qu’il est timide, il finira par l’intégrer comme un trait de sa personnalité et il se considérera lui aussi comme un râleur, un paresseux, un timide.

Méfions-nous de ces jugements trop rapides et remplaçons les étiquettes par l’empathie.

Dans sa chronique pour Les pros de la petite enfance du mois d'avril, l'illustratrice et blogueuse Bougribouillons nous invite à prêter attention aux mots employés et à observer les comportements sans pour autant juger, afin de comprendre l'enfant avant de lui coller une étiquette. 

Source : Bougribouillons

5/5 (5 votes)
Monica LR

Monica LR

Animatrice de communautés et rédactrice web.
"Il ne suffit pas de parler, il faut parler juste." (W. Shakespeare)

Commentaires

Ajouter un commentaire

To prevent automated spam submissions leave this field empty.